Image

Y’en a ras-le-stiletto !

Alors que je papote tran­quille­ment au télé­phone avec ma copine, nous en étions à par­ler de nos emplois respec­tifs, de nos emplois précé­dents, chefs et col­lègues, bref des joies nos vies pro­fes­sion­nelles en général, que « Ding » je reçois un email. Ah, youpi ! ça vient de mon Chéri qui est tou­jours en voy­age pro­fes­sion­nel à Syd­ney. Ah non, c’est de mon boss. Chéri utilise son adresse pro­fes­sion­nelle pour par­ler boulot et son adresse per­son­nelle pour le reste. Email qui dit : « encore en train de babiller au télé­phone ?!? rac­croche, j’ai des direc­tives impor­tantes et urgentes à te trans­met­tre ! » Ah ben c’est sûr que demandé si gen­ti­ment… Je pour­suis alors ma papote avec ma copine, y a pas lieu de se presser. « Ding » un autre email… Je jette un coup d’œil et il se trouve que c’est un de mes précé­dents employeur qui me dit : « Je suis tombé sur votre blog par hasard et je vois que vous vous la coulez douce et que vous perdez tou­jours votre temps en futilité… »

can i buy viagra over the counter uk C’est quoi ce bazar !?! Ils se sont passés le mot ce matin ou quoi ?!?

ras-le-stiletto

Alors que les choses soient bien claires, Messieurs ! Et de un : Chéri tu es peut-être mon boss, mais va fal­loir repenser ta façon de t’adresser à ta seule et unique employée, parce que bon, une autre que moi te deman­derai dou­ble salaire et ne serait cer­taine­ment pas disponible le dimanche ! ça c’est dit ! Et de deux : Monsieur-un-de-mes-précédents-employeurs, j’espère que vous vous êtes fait mal en tombant sur mon blog… très mal et que vous souf­frez beau­coup ! Et je vous rap­pelle que si j’ai quitté votre boîte c’était, entres autres, pour ne plus enten­dre par­ler de vous ! Voilà, ça c’est posé aussi.

Alors oui, j’ai de la chance. J’ai la chance de pou­voir tra­vailler depuis la mai­son, la chance de tra­vailler aux horaires que je souhaite, et que si je veux tra­vailler en pyjama, et bien je peux ! Plein d’autres chances aussi. Comme n’avoir per­sonne à qui papoter à côté de la machine à café, per­sonne avec qui rire sous cape quand le boss se pointe avec son plus hor­ri­ble cos­tume. Per­sonne pour partager un dossier ou une crise de nerf, pas de col­lègue pour aller boire un verre à la sor­tie du bureau, j’ai l’immense chance aussi que le décalage horaire entre Welling­ton et Syd­ney ne soit que de deux heures et quand il est 23heures là-bas (heure encore très respectable pour bosser) il n’est « que » une heure du matin ici, pas trop tard du tout pour recevoir un coup de fil pour s’assurer du suivi du dossier de machin-chose…

J’ai la chance aussi de me retrou­ver toute seule depuis quinze semaines et qua­tre autres à venir, seule pour faire l’admin de la boîte, seule pour faire tourner le cot­tage et son entre­tien, seule pour pren­dre soin des ani­maux et seule aussi pour m’occuper de mes vacanciers dans mon « bed & breakfast »…

best place to buy modafinil reddit Alors aujourd’hui y’en a marre ! Oui je suis énervée ! y’en a ras-le-stiletto !

Au dia­ble la boîte email et ses « Dings» ou le télé­phone avec ses « Drings», je suis aux abon­nés absents ! Qu’on m’oublie merci ! (Il est bien clair que je ne suis pas absente pour les ani­maux, ni pour mes vacanciers d’ailleurs…)

Alors non, aujourd’hui je n’ai rien fait ! J’en ai pas brassé une ! J’ai même délégué ! Il y avait une tâche qui devait absol­u­ment être faite et même si le résul­tat n’est pas à la hau­teur de mes exi­gences (oui, je sais faire ma boss aussi !) je lui en suis très recon­nais­sante : il m’a apaisée, rabi­bochée avec moi et le reste de la terre et je n’ai plus du tout les nerfs à fleur de peau. Merci Turbo, tu as fait un sacré boulot aujourd’hui, sache que ce job me prend au moins qua­tre heures, avec trois machines différentes…

Ah ! J’oubliais :

« Boss, dimanche je ne suis pas là, je pars faire du shop­ping. J’ai absol­u­ment besoin d’une nou­velle paire de Stilet­tos pour le bureau, car je n’en ai aucune qui s’accorde à la couleur de mon pyjama ! »

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Comments

  1. Hello vous la bas!! pretez moi votre ton­deuse a gazon.… j ai eu le mal­heur de m’absenter quelques jours et l’herbe n’a jamais ete aussi haute… l’herbe, c’est comme la boite mail, si tu ne t’en occupe pas, elle s’encombre toute seule.…
    Ras­sures toi il y aura des jours meilleurs, je ressasses cette idee tous les jours… et cela marche!! n’oublie pas la pause cafe… meme si celle-ci vient d’etre supprimee””

  2. Quoi ?!? com­ment ça pause café sup­primée ??? rholàlà pourvu que ça n’arrive pas aux oreilles de mon boss !!!
    Turbo est très effi­cace pour la tonte 🙂 il a bien net­toyé autour des arbres (là où j’aime pas faire) Il va être con­tent de ren­dre ser­vice à quelqu’un d’autre, c’est sûr !
    Merci pour ton mes­sage, vive les beaux jours qui arrivent, les boîtes mails vides et l’herbe qui pousse au ralenti 🙂

  3. 😀 😀 aha­hah ! J’adore la dernière phrase « Boss, dimanche je ne suis pas là, je pars faire du shop­ping. J’ai absol­u­ment besoin d’une nou­velle paire de Stilet­tos pour le bureau, car je n’en ai aucune qui s’accorde à la couleur de mon pyjama ! »
    😀 😀 aha­hah ! J’arrive pas à m’arrêter de rire

  4. J’espère que tu as bien prof­ité de ta journée ” farniente” et j’aurai bien aimé voir la tête du boss quand il a reçu ton mes­sage, au fait tu as au moins sa carte de crédit pour faire tes emplettes?
    Il n’y a rien de mieux pour se calmer les nerfs , que de courir les boutiques.

    Comme tou­jours c’est superbe­ment écrit, quel tal­ent , à bien­tôt pour d’autres péripéties

    • Merci 🙂
      Oui, j’ai tou­jours, tou­jours, tou­jours sa carte de crédit avec moi ! Je laisse la mienne à la mai­son quand je vais faire du shop­ping, j’aime pas quand elle chauffe :-))

  5. Alors là bravo… Bravo bravo bravo. La révolte de la Stiletto !
    Oui il faut savoir par­fois remet­tre les pen­d­ules à l’heure.
    Et le boss a intérêt à nous laisser tran­quille la semaine prochaine quand on va se faire une papote, toi et moi !
    Bises

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *