Image

Une nuit par ici

Le soleil s’est couché, la nuit est tombée
La lune s’est levée, le jour s’en est allé
Par cette soirée d’hiver le ciel est décou­vert
Les rayons de lune éclairent la vaste clairière

Le calme est de retour, aucun bruit aux alen­tours
Pas de mamours dans la basse-cour
Aucun cri de vau­tour nulle part autour
La sérénité nous entoure, le silence est de velours

Les tur­bines qui nous domi­nent
Qui s’agglutinent comme des sar­dines
Proches voisines, là-haut sur les collines
Qui sans brise marine, stop­pent leur bobine

La lune tout là-haut fait briller son halo
Qui à nou­veau, nous offre son tableau
D’étoiles en méli-mélo, allant crescendo
Comme un cadeau, atten­dant les bravos

Bien-sûr, celui qui ouvre la danse c’est Sat­urne
Qui nous assure avec son air tac­i­turne
Une aven­ture à l’éclairage noc­turne
Pour con­clure la ronde diurne

Les étoiles for­ment une allée
Une toile énorme et réputée
Qui voilent à ceux qui dor­ment toute sa beauté
Mais nous dévoile à nous son immen­sité
C’est elle que l’on nomme la voie lactée

 

 

Photo de cou­ver­ture Mark Gee, merci à lui : The Art of Night — The Pho­tog­ra­phy of Mark Gee

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *