Image

Résolution ? problème résolu

resolutionJe n’ai pas tenu mes bonnes réso­lu­tions de l’an dernier… ni celles de l’année précé­dente d’ailleurs… Et je n’ose même pas me sou­venir de celles avant ça… Dès lors, je me félicite d’avoir une mémoire sélective !

Mal­gré ces échecs, me voilà depuis une quin­zaine de jours à ter­gi­verser dans tous les sens, pour trou­ver une réso­lu­tion que je pour­rai tenir… Rien qu’une fois, y arriver. Par­venir au terme de l’année et me con­grat­uler avec des petites tapes sur l’épaule : « Tap, tap, tap… Bravo ma fille, tu l’as fait ! Bien joué ! »

Quarante-deux pour­cent de la pop­u­la­tion se prête au jeu chaque année. Je pense que fin jan­vier plus de la moitié aura déjà oublié de quoi il en retourne… Il faut aussi savoir que deux per­son­nes sur trois échouent… Ce qui dans l’ensemble donne un taux très faible de réussite…

Et même si je suis en retard de quelques jours, cette année, j’ai décidé de n’en pren­dre qu’une seule de réso­lu­tion, et sûr de sûr, je vais la tenir ! PROMIS !

Je pour­rai me remet­tre au sport… oui mais pour se « remet­tre » il faut s’y être mis une fois aupar­a­vant non ?

Je pour­rai arrêter de m’enfiler des dizaines de tasses de café par jour… Ouais… et voir s’écrouler mes chances de croiser Georges Clooney dans ma cui­sine ?!? OUBLIE !

Je pour­rai per­dre quelques kilos… oui… je pour­rai essayer de ne pas manger de choco­lat pen­dant huit heures d’affilées… Ah mais attends ! Je le fais déjà ça ! Je ne me relève pas la nuit…

Je pour­rai aller me baigner dans la mer de Tas­man… Ah non, j’aime pas l’eau. Enfin si, j’aime l’eau dans ma baig­noire ou la piscine quand je suis sûre que rien ne peut s’enrouler autour de mes chevilles ou me grig­noter les orteils… Et depuis que je sais que les requins ne font pas la fine bouche pour quelques kilos de trop… Même pas la peine d’y penser !

Ah ! Je sais ! Je pour­rai arrêter d’être gen­tille ! … Nah ! on laisse tomber, ça doit être super fatiguant de per­si­fler, com­mérer ou faire la tête…

Mon Chéri me sug­gére que pen­dant une année entière, je pour­rai arrêter de l’agacer ! … Mais… Mais pourquoi faire… ?!?

Non, je ne veux rien de tout ça. Tout ça est voué à l’échec, c’est sûr ! Je veux me faire un vœu, une promesse, une réso­lu­tion que je tiendrai jusqu’au soir du trente-et-un décem­bre. Quelque chose de facile, qui ne me prend pas la tête, ni les nerfs d’ailleurs. Un truc sim­ple, pour me prou­ver que je suis capa­ble de tenir une réso­lu­tion pen­dant une année com­plète, sans me taper la honte et l’humiliation, la fin de l’année venue, face à moi-même et surtout face à mon Chéri qui a une mémoire infaillible.

Ça y est, je sais ! J’ai trouvé ! Top-là, c’est décidé !

Cette année, je prends la bonne réso­lu­tion de ne pren­dre aucune réso­lu­tion. Et c’est qui qui va se con­grat­uler avec des petites tapes sur l’épaule : « Tap, tap, tap… Bravo ma fille, bien joué ! » ???

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *