Image

Répartition des tâches

Avec deux gros chiens comme com­pagnons
Je devrais me sen­tir bien à la mai­son
Me trou­vant seule pour quar­ante jours
Et autant de nuits avant son retour
Je comp­tais sur eux pour me pro­téger
Qu’un des deux m’avertisse d’un dan­ger
Qu’ils grog­nent les incon­nus ou qu’ils les aboient
Et même ceux qui sont con­nus ou ceux qu’on côtoie
Je ne m’attendais pas à voir ces deux molosses
Seule­ment après deux jours agir comme des gosses
L’un me suit avec une vieille chaus­sette
Qu’il a sorti d’une de ses cachettes
Cette soc­quette appar­tient à son Daddy
Pour que j’admette qu’il en a déjà l’ennui
L’autre s’est appro­prié la télé­com­mande
Pour regarder les séries de ses légen­des
Rantan­plan le cabotin et Rintintin le chien malin
Font main­tenant par­tie de notre quo­ti­dien
Quand je bloque le téléviseur
Ou que je prends la socque, ils pleurent
Comme me l’a dit mon chéri avec humour
Encore trente-huit nuits et autant de jours
Avec seule­ment une fille comme com­pagnon
Ils ne se sen­tent pas bien à la mai­son
Ils comptent sur elle pour les pro­téger
Qu’elle les aver­tisse d’un dan­ger
Qu’elle grogne les incon­nus ou qu’elle les aboie
Même ceux qui sont con­nus ou ceux qu’on côtoie
Y’a comme un truc qui m’dépasse dans cette répar­ti­tion des tâches

 

Tana-télécommande

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *