Image

Mensuellement c’est agaçant !

http://oandfstudios.com/ginger-gilmour-sitting-on-sofa/ Et c’est reparti pour un tour ! Une fois par mois, tu te pointes et tu fais ton show pen­dant quelques jours… Une fois par mois c’est la même ren­gaine, les mêmes maux, les nerfs à fleur de peau ! Men­su­elle­ment c’est agaçant ! Dis, tu ne crois pas que ça suffit ?

Tinidazole uk calendrierOh mais je te ras­sure ma chère amie men­su­elle, nous réagis­sons toutes dif­férem­ment à ton arrivée. Cer­taines ne s’en soucient pas, elles sont réglées comme du papier à musique, la nuit on dort. Pour d’autres, la terre pour­rait bien s’arrêter, la pluie remon­ter ou les oiseaux se met­tre à aboyer, rien ne peut les per­turber dans leurs affaires. Tu pour­rais changer de couleur et passer au vert ou au bleu que cer­taines ne s’en apercevraient pas…

Et bien pas moi !

Sache ma jolie, que les quelques jours qui précè­dent ton arrivée men­su­elle, quand tu viens en virée faire ta maligne, je pressens ton arrivée sans un regard au cal­en­drier, à pas de loup tu t’insinues en moi, alors que le jour « J » n’a pas encore sonné. Mon rythme biologique en est affecté, mes hor­mones jouent de l’harmonica au milieu de la nuit et ça me fiche mal au ven­tre d’avouer que oui, je suis d’humeur scrogneugneu.

calender_e0

Pourquoi chaque mois lorsque tu reviens, c’est de plus en plus dif­fi­cile à gérer ? J’ai, au fil de longues nuits d’insomnie, par­couru le thème en long en large et en tra­vers. De trucs de grands-mères en pas­sant par des astuces de gourou, tout y est passé. Rien n’y fait, tu m’affectes. Et quand je ne peux pas dormir par ta faute, j’en arrive même à soupçon­ner une machi­na­tion, un com­plot ou une con­spir­a­tion, mais que t’ai-je donc fait ?

La liste des « à cause de toi » est longue et je ne vais pas la citer ici, ça prendrait des lunes et d’ailleurs tu la con­nais déjà, au vu du nom­bre d’études portées sur toi, dont une anglaise bien con­nue. Cer­tains dis­ent que c’est dans notre tête que ça se passe, que c’est un stress chronique, une causal­ité, une cor­réla­tion due à la mémoire de notre hor­loge biologique et à ton arrivée immi­nente. Ce qui fait sourire, ce sont ces gens qu’ils le dis­ent car eux ne sont pas liés à tes maux men­su­els, puisqu’il paraît que ça n’affecte que les femmes…

A peine es-tu passée, à peine tu t’en vas, que j’appréhende déjà le mois prochain. Men­su­elle­ment, c’est agaçant.

Aujourd’hui j’aimerais être à nou­veau cette petite fille qui se réjouis­sait de ton arrivée, celle qui mur­mu­rait tout bas et qui t’appelait, celle qui regar­dait tout le temps si enfin tu étais arrivée et qui jouait à la grande en n’ayant pas peur de toi, oui chère pleine lune, j’aimerais tant…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Comments

  1. je dois avoir l’ésprit tordu ! y’a que moi qui pen­sais que la miss par­lait d’autre chose ??? en tout cas c’est vrais c’est agaçant 🙂

    • Hello!
      Eh bien non, je croy­ais moi aussi qu’elle par­lait des règles!
      D’autant plus que je me suis recon­nue dans son récit, puisque j’ai des règles très douloureuses, et j’appréhende chaque fois leur arrivée.
      Bon, elles ne m’empêchent pas de dormir, enfin si, lorsque la douleur est trop grande.
      Joli texte en tout cas ma belle, tu nous as bien eues (enfin, c’était peut-être le but d’ailleurs?!!)
      Bises et dors bien:)))

  2. J’ai aussi pensé pen­dant un moment que tu par­lais d’une semaine men­su­elle agaçante, et que par bon­heur je ne vis plus. Ensuite, j’ai réal­isé que tu t’énervais après l’astre le plus mag­ique (à mes yeux) que porte l’univers. Bravo comme tou­jours superbe­ment écrit. Oserais-je te dire “bonne nuit?

  3. Et voilà, ça me ras­sure de savoir que je ne suis pas la seule à m’être fait avoir, en tout cas , c’est un superbe texte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *