Image

Je pense que j’ai pensé…

Youpi­i­i­iii c’est déjà lundi ! C’est chou­ette parce que le lundi c’est #flowerpower2015 !

 

pensées-IIJ’ai d’abord pensé que je pour­rai désher­ber avant de les photographier…

Oh et puis non j’ai pensé ! Je ne pense pas sar­cler, tant pis pour la disgrâce…

Puis j’ai pensé à tous ces matins où elles me font rigoler…

Mais je pense que je dois expli­quer que j’y vois des vis­ages qui grimacent…

Oui, je pense qu’il y a les deux yeux la bouche et le nez…

pensées-IMais je pense qu’il faut se con­cen­trer sur ces couleurs violaces…

Je pense aussi minus­cules qu’elles sont, il ne faut y voir que leur beauté…

Et je ne pense pas avouer qu’elles me font des grimaces…

Parce que vous allez penser que je suis syphonnée…

Car je pense que j’ai des pen­sées vivaces…

Toutes les fleurs de ce lundi sur les réseaux soci­aux avec le hastag #flowerpower2015un grand merci à Bernieshot Bernie logo

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Comments

    • Ouh­lààààà, j’ai trié mes pen­sées avant de les écrire… d’abord parce que c’est pas mal con­fus là-dedans (j’ai pas sar­clé…) et y’en a beau­coup (elles sont vivaces) 😀 bises 🙂

  1. Rassure-toi ma jolie, on est deux syphon­nées car j’y ai tou­jours vu des vis­ages moi aussi dans ces fleurs là! Et non je ne vais pas faire de jeux de mots ici, j’y ai pensé mais je vais me retenir..! 😉 Merci et bonne semaine! xxx

    • Oh non non non… te retiens pas ! Livre-nous tes pen­sées en jeu de mots ! Entre syphon­nées on peut tout se dire elles te tirent la langue ces fleurs-là aussi ? 🙂 bises bichette x

  2. Avec ma grand-mère, on s’écrivait sou­vent. sur nos let­tres on col­lait des fleurs séchées, devine, des pen­sées bien sur ! AOC de nos jardins . Il doit m’en rester encore entre les pages des gros livres .

  3. Génial ! ça doit être chou­ette de trou­ver des fleurs séchées quand tu ouvres un livre 🙂 ma maman avait un livre comme ça mais on avait pas trop le droit de le toucher, je sais pas pourquoi mais elle pen­sait qu’on allait tout saboter…

  4. Je ne crois pas que c’était à cause des fleurs séchées qu’on ne devait pas le toucher… mais sim­ple­ment parce que c’était son mis­sel 😉 bisous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *