Image

On est dans une sacrée ganache !

buy viagra over the counter london On pour­rait même dire qu’on est dans la ganache jusqu’au cou !

go site On va en man­quer, cette fois c’est sûr ! C’était écrit dans le jour­nal ce matin. Ils ont lancé ça comme ça. Et moi ça m’a fait l’effet d’une BOMBE Les experts avaient déjà annoncé une pénurie sérieuse il y a quelques années, mais on se sen­tait bien à l’abri, car ils cri­aient haut et fort qu’ils tra­vail­laient dur pour y remédier. Dans cette sit­u­a­tion, noir, aurait dû être la couleur de l’espoir.

watch Ils avaient trouvé CCN 51 qui allait nous met­tre à l’abri. Il était LA solu­tion, même si, en exer­gue et écrit tout en bas, il y avait cette petite phrase qui dis­ait que les tests étaient en cours, que ça prendrait plusieurs années pour être sûrs… Choco­lats, on va se retrou­ver choco­lats ! CCN 51 est malade.

ccn 51 Nous v’là bien à présent ! Va fal­loir se restrein­dre ! OUI, vous avez bien lu ! SE RESTREINDRE ! Nous, qui sommes tombés dedans quand nous étions tout petits. Nous qui ne nous sen­tons bien que quand il est à portée de main. Nous, qui nous en ser­vons comme bonne excuse. Nous, qui ne pou­vons pas vivre sans. Nous v’là bien ! …Me v’là bien !

CCN 51 a été conçu pour pal­lier les caprices de mère nature qui y sont pour beau­coup dans cette pénurie. Il est aussi, paraît-il, plus résis­tant aux mal­adies com­munes. Mais la cause prin­ci­pale c’est nous et cer­taines eth­nies qui se l’arrachent à présent alors qu’il y a encore une dizaine d’années elles n’en avaient cure !

Pourquoi quelques rigo­los sont allés enseigner dans cer­tains pays la façon de l’aimer ? Leur expli­quer com­ment l’apprécier ? Ils vivaient très bien sans. Cer­tains fab­ri­cants ont même créé des dérivés adap­tés à leurs habi­tudes. Et main­tenant, for­cé­ment, ils l’aiment… ils en récla­ment davan­tage… C’était pas bien malin ! Bande de truffes ! Ça fait tout ça de moins pour nous…

Ils nous ont telle­ment tart­iné la nouga­tine avec ses puis­santes ver­tus, que for­cé­ment, même ceux de notre eth­nie qui n’étaient pas de supers adeptes, l’ont essayé. For­cé­ment qu’ils en sont gour­mands à présent, for­cé­ment qu’ils veu­lent en essayer d’autres. C’était pas bien malin de lui faire une pub­lic­ité pareille ! Bande de pra­lines ! Ça fait tout ça de moins pour nous…

Et ils sont mar­i­oles les créa­teurs, vu que le blanc et le noir ne tit­il­lait plus assez ses affi­ciona­dos, ils en ont créé de toutes les couleurs et de toutes les formes pour attirer et attiser les foules. Il y en a pour tous les goûts, partout. Sans oublier que ces mêmes mar­i­oles lui ont asso­cié des évène­ments, des fêtes et des célébra­tions. Ça fait se fendiller les noisettes de telles absurdités.

Voy­ant le désas­tre arriver, cer­tains experts ont essayé de changer nos habi­tudes, nous dis­ant que non, finale­ment, qu’il n’avait pas que des ver­tus, qu’il fal­lait se méfier. Bien essayé, mais ça n’a pas pris, ou très peu. Cer­tains ont dit « mais oui, mais bien-sûr et la mar­motte… » Cette bataille a vite fondu, c’était mou. On peut dire que c’est parti en mousse, car les argu­ments pour sa défense sont nom­breux, puis­sants, inébranlables.

Il faut donc que ça change si nous voulons sur­vivre dans ce monde de brutes ! Ne lais­sons pas cette pénurie arriver. Battons-nous ! Chers AmisAdepte­sO­holics, nous pou­vons met­tre une petite gri­otte à l’intérieur pour con­tribuer à la baisse de cette con­som­ma­tion mas­sive. Ren­forçons les argu­ments, brisons les tablettes, devenons amers si il le faut. Durs et cas­sants si c’était nécessaire.

Et si on com­mençait par détourner ses vertus ?

On dit de lui qu’il est anti-stress et bon pour la pres­sion artérielle.

Et bien, c’est FAUX ! Cette théorie est doré­na­vant sans fonde­ment, on est com­plète­ment stressés de savoir qu’on pour­rait en manquer !

Bon pen­dant la grossesse.

Et bien soyons égoïste, ne faisons plus d’enfants, ce sont eux les pre­miers con­som­ma­teurs après tout… et ça fera tou­jours ça de plus pour nous…

C’est un antioxydant.

Et bien, c’est FAUX ! Puisque c’est en Europe et en Amérique et partout en occi­dent qu’il est le plus aimé.

J’aurai pu met­tre une touche de lait et/ou de sucre dans mes pro­pos, j’aurai pu four­rer quelques mots aérés et allégés, mais je n’ai pas pu.

Non.

Parce que je ne veux pas être en pénurie de CHOCOLAAaaaat !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Comments

    • 🙂 Rholàlà, on est mal Miss Tamara, on est mal !!! Sais-tu où ils plan­quent les réserves mon­di­ales ? On pour­rait aller y faire un tour, s’installer, s’exiler, pren­dre pos­ses­sion des lieux… :-)) Merci, bon courage à toi aussi, bises 🙂

  1. En ce qui me con­cerne, je te laisse TOUTE ma ration, et oui… je ne suis pas une adepte du Dieu choco­lat! Si si, ça existe!

  2. Moi je pro­pose que l’on fasse goûter la ver­sion piment à nos amis d’extrême ori­ent pour qu’ils arrê­tent de piller nos réserves, ça leur passera l’envie, remar­quez on trouve bien des nouilles au choco­lat .….. mon Dieu !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *